Observations, remarques

La réfection du chemin vers le village Meneham

fontsizedown
fontsizeup

Temps de lecture estimé :  3 minutes

Le village de Meneham est pris en charge par la communauté de communes, les aménagements qui lui sont liés également.
Mais, le tout étant situé sur la commune de Kerlouan, c’est son maire qui signe la demande de permis d’aménager.
Le tout sans avis des habitants de Kerlouan.

C’est quelques jours avant la signature du maire que les habitants sont sollicités, et encore, leur avis n’a aucune importance, pour la « réfection du chemin piéton menant du parking sud au village de Meneham ».

D’ailleurs, le dossier n’est constitué que du minimum.
Aucun document ne montre les différents choix qui se seraient présentés, les différentes possibilités pour ce chemin, les études d’autres régions de France ou d’autres pays, avec les avantages et les inconvénients que d’autres avant nous auraient rencontrés.

Nous faisons ci-après une analyse, rapide car vu l’absolue inutilité des remarques, qui ne seront pas prises en compte, ni par le maire, ni par la Communauté de communes, et vu que nous ne sommes pas payés pour cela, nous consacrerons plus de temps à d’autres thèmes.

Ce projet n’a été supervisé par aucun architecte [3].
C’est à dire que ce sont les seuls services techniques de la CLCL qui ont travaillé sur le sujet.
Il n’est donc pas étonnant que des solutions novatrices, plus écologiques n’aient pas été envisagées. Pourquoi un architecte n’a-t-il pas été sollicité ?
Le permis a été signé le 12 février 2021 par la présidente de la Communauté de communes, Claudie Balcon.

Mais on y apprend que le chemin devait être fini à l’été 2021, donc avant la mise en service du nouveau parking, point sur lequel nous étions déjà intervenus, en indiquant que on mettait la charrue avant les boeufs en faisant le contraire.
Et le texte se termine par cette merveilleuse affirmation :

Les travaux, si les autorisations sont données à la CLCL, seraient réalisés avant le 1/6/2021.

Mais aucun délai de réalisation n’est donné non plus.
Pas plus que les riverains n’ont été personnellement ni avertis, ni consultés concernant le parking et l’aménagement du chemin, sans oublier les changements de circulation des alentours, qui créent de réelles nuisances aux rues proches de cet ensemble.
A Kerlouan, on se fiche totalement de l’expérience et la vie des habitants, c’est toujours sans eux que les choses se font, et se ratent souvent.

Un gag de plus quand on lit qu’il « suffit juste (sic) d’empêcher l’inondation ». On se demande pourquoi jusqu’ici ni la mairie, ni la communauté de communes n’avait proposé ces travaux, qui auraient facilité la vie des habitants, des randonneurs et des touristes qui se promènent dans le coin.
On se demande...

C’est si simple, qu’on se demande pourquoi on ne l’a pas fait avant
Aucune possibilité pour une chaise roulante d’accéder aux salles de musique !

Quant au matériau utilisé nous n’en saurons pas plus que « matériau naturel harmonieux [...] en stabilisé au liant hydraulique ».
Dire qu’ils nous prennent pour des abrutis, ou bien qu’is ont des choses à cacher, c’est peu dire. Quel matériau ? Quel stabilisant ?
Il nous faut donner notre avis sans rien savoir des matériaux utilisés, leurs qualités écologiques, de la tombe au berceau, leur durée de vie.
C’est bien un chèque en blanc qu’ils nous demandent de signer, ce que nous ne ferons pas.
Ce qu’on voit bien, en revanche, c’est que ce chemin - piéton - sera ouvert aux véhicules, qu’on dit exceptionnel, mais on sait bien ce que signifie exceptionnel, surtout quand aucune condition n’y est accolée. Aucune condition précise, mais une liste longue comme le bras d’exceptions.

C’est donc pour cette raison que n’a ni été évoquée, ni comparée, ni étudiée la technique passerelle, la plus commune, la plus connue, la plus simple, la plus intégrée, la plus écologique, qui ne permet pas le passage de véhicules et s’en prémunit donc, de manière naturelle.

Nous serons très attentifs à l’évolution des travaux et de l’usage de ce chemin refait.

Exemple de passerelle vers une plage
Exemple de passerelle sur chemin inondé
Photo https://www.atlantic-paysages.fr/
Exemple de passerelle à plan incliné
Photo https://www.charrier-bois.com
NOTES :

[1Permis d’aménager, page 4.

[2Permis d’aménager, page 4.

[3Permis d’aménager, page 4.

Posté le 19 septembre 2021